Journée Internationale Contre L’endométriose

Classé dans : Humeur | 8

ATTENTION ÂMES SENSIBLES …

Parlons peu parlons bien, qui connaît l’endométriose? Une femme sur dix est concernée et pourtant, c’est une maladie très peu connue!

En cette journée internationale de l’endométriose, je voulais vous parler de cette maladie qu’on m’a détecté sur le tard…

D’abord qu’est-ce que c’est? L’endomètre, c’est la peau de l’utérus, qui gonfle et tombe tous les mois qu’on appelle les règles. La peau, vous le savez tout comme moi, est composé de cellule. Le problème avec les organes du « ventre », c’est qu’ils ne sont pas vraiment « fermés ». Résultat: les cellules se baladent où elles veulent et ne reste pas sagement dans l’utérus. Certaines personnes atteintes de cette maladie vont donc en avoir qui s’attachent sur des organes vitaux comme la vessie ou plus rarement les poumons…



Pour moi au début, il y avait eu des malaises à répétition, auquel il a fallu du temps pour faire le lien avec mes règles. C’est pas forcément la première chose à laquelle j’ai pensé, jusqu’à ce que mon médecin me demande à quelle fréquence je tombai dans les pommes… une fois par mois… donc pendant vos règles ? Ah ba oui

Puis, il y a eu les kystes qui ne sont pas forcément liés, mais qui pour moi étaient d’une douleur insurmontable ! On a, à l’époque, mis ça sur le dos d’un dérèglement hormonal, due à un changement volontaire de ma part de mon cycle.

Enfin, en cette fin d’année dernière, il y a eu les pertes de sang… et la, c’est assez gore, puisque ça c’est produit d’un endroit incongru: mon nombril… oui tu as bien compris mes règles sortaient du nombril!! Mais ça, il a fallu aussi faire pas mal de test avant de comprendre d’où venez ce sang. D’un autre côté, si ça ne c’était pas passé comme ça, on ne m’aurait jamais diagnostiquée l’endométriose. Un mal pour un bien 😉

Depuis j’ai un traitement, une sorte de stérilisation médicamenteuse, pour arrêter les règles. Vous allez me dire trop bien, tu n’as pas de règles ! Détrompe toi, c’est pas la joie! Les douleurs peuvent toujours être la… moins intense, mais tout de même. Il y a la prise de poids aussi, comme la pilule vous me direz, donc pas pour toutes les femmes. Et parfois, cette stérilité temporaire, peut ne jamais s’arrêter… en gros, fais le calcul, le jour où je veux avoir un enfant, j’arrête le traitement pour revivre tous les symptômes cités au-dessus ! Ma gyneco m’a dit que la plupart des femmes essaye d’avoir des enfants, entre le moment où elles arrêtent le traitement et le moment où les règles reviennent…parfois ça marche (youpi?)

Certaines femmes elles ont préféré l’adoption, je les comprends ! Souvent, ce sont celles qui ont dû subir des opérations car le traitement ne fonctionnait pas. Je sais vous allez me dire une femme sur dix est touchée donc si une femme sur dix était stérile ça se serait. Oui ba ça me rassure pas!

Pour plus d’infos ici
Cette vidéo vous expliquera ça peut être mieux que moi:

EDIT

Je viens de trouver cette vidéo qui est encore plus claire! Le message de cet article et qu’il faut consulter car non c’est pas normal d’être pliée en 12 pendant vos règles !

L’endométriose, maladie encore trop méconnue, isole une femme sur dix. Douleurs insupportables au ventre, jambes, fatigue chronique, douleurs lors des rapports intimes sont des exemples des nombreux symptômes. Encore tabou car associée aux règles, cette maladie de femme est la première cause d’infertilité en France. Le diagnostic n’est faisable que par un spécialiste de cette maladie, caractérisée par l’évolution de l’endomètre hors de la paroi utérine.
Les femmes touchées ne sont pas toujours prises au sérieux alors souvent se taisent.
Pour toutes ces femmes, l’endométriose est une véritable prison, Les règles sont un moment redouté et on est prête à tout essayer pour échapper à la douleur…
Il n’existe pas aujourd’hui de traitements définitifs de l’endométriose, même si la chirurgie et l’hormonothérapie peuvent endiguer l’évolution de cette maladie durant plusieurs mois ou années selon les cas.
#JournéeInternationaleContreLendométriose

Endometriosis, still an unrecognized disease, it touches one on ten women. Unbearable pain in the belly, legs, chronic fatigue, pain during intimate relationships are examples of the many symptoms. Still taboo because associated with the rules, this woman’s disease is the leading cause of infertility in France. Diagnosis is only feasible by a specialist in this disease, characterized by the development of the endometrium outside the uterine wall.
#internationalendometriosisday

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Responses

  1. MamzellGwen

    Ton article est très touchant et tu as bien fait de le publier. Par rapport aux autres témoignages que j’ai lu sur le sujet, j’ai bien aimé que tu explique ce que c’est d’un point de vue anatomique (j’avais pas compris avant ce que c’était exactement. ..)
    Tu as du sacrément flipper à cause de la manière dont l’endomètriose s’est manifesté !!!
    Bon courage à toi. Tu ne le dis pas mais sais tu si on peut guérir de cette maladie?

    • Nano

      Merci Gwen!
      Apparemment dans certains cas la maladie disparaît après une grossesse.
      On verra bien du coup parce que la c’est pas dans mes projets ^^

  2. Yasmine

    Très beau témoignage, il est sincère. Rien ne m’a choqué. Tu donnes l’impression de te battre et non pas de t’apitoyer et c’est remarquable. Merci pour ce partage qui n’a pas été facile.

    • Nano

      Merci Yasmine!
      Même si j’ai plutôt l’impression de rien faire et d’attendre ^^ ça me touche ce que tu dis !

  3. Aurélie Chatelier

    C’est bien d’en parler … je fais partie aussi de ces « endo-girls » comme on dit parfois. C’était assez violent quand j’étais ado, sauf que je ne le savais pas … et puis ça a été de pire en pire avec un pic quand j’ai arrêté la pilule. Ma première grossesse (miraculeuse selon les médecins, d’ailleurs c’est là qu’on l’a détectée, cette fichue saloperie …) a fait reculer un peu la maladie, la deuxième grossesse également … ça fait bientôt 3 ans que je n’ai « plus » que des douleurs au moment des règles, ça change la vie (par rapport aux évanouissements d’avant, en tous cas, c’est royal !).
    Mine de rien, maintenant 1 couple sur 6 consulte pour des problèmes de fertilité, et l’endométriose est souvent responsable … c’est une maladie envahissante dans la vie des femmes.
    Je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage et d’avoir la même « chance » que moi … en tous cas la communauté est là pour le soutien, c’est déjà mieux que rien !

Laisser un commentaire